L’administration de la commune de Berlaar, dans la province d'Anvers, s'est récemment distinguée en tant que première commune flamande à utiliser des pavés en béton Retroflex pour l'aménagement de l’un des passages pour piétons du quartier de la gare. Ces pavés de la gamme de Stradus Infra réfléchissent la lumière en direction de la source, phénomène appelé rétroréflexion. Ils améliorent ainsi la visibilité des usagers de la route. Il s’agit d’un premier test sponsorisé, mais la commune est d’ores et déjà tellement enthousiaste que les passages pour piétons environnants seront bientôt réaménagés au moyen de pavés Retroflex.

Une alternative durable au marquage traditionnelle

Les pavés, les dalles ou les bordures réalisés en Retroflex sont pourvus d'une couche d’usure offrant des valeurs de réflexion élevées. Ils constituent une alternative durable au marquage traditionnelle. Au fil du temps, les produits en béton blancs se décolorent tandis que leur capacité de réflexion diminue. Le marquage réalisée à base de peinture routière doit être repeinte chaque année. Jan Henderickx, l’échevin des travaux publics de la commune, est enthousiaste à l'idée d'utiliser les pavés Retroflex en guise d’alternative : « Les anciens pavés traditionnels en béton blancs étaient totalement décolorés après quelques années, si bien que l'emplacement des passages finissait par ne plus apparaître clairement. Ce n’était évidemment pas une situation idéale. Cette solution devrait constituer une alternative durable au marquage traditionnelle. Voilà pourquoi cette nouvelle technologie a immédiatement retenu toute notre attention. »

Le supplément de prix se justifie au fil des années

La commune de Berlaar fait part d'une première évaluation positive et compte remplacer rapidement les autres passages de la Place de la Gare par ces mêmes pavés. « La commune gardera également à l'esprit cette nouvelle technique pour l’aménagement de nouveaux passages pour piétons », déclare l’Échevin Henderickx.  Le surcoût est relativement limité selon Niels Serneels du service des travaux publics : « De tels pavés représentent un surcoût d’environ 15 euros par mètre carré par rapport à des pavés ordinaires. Ce qui est donc limité. Surtout quand on sait que les passages peints doivent être rafraîchis très régulièrement. Ces derniers sont finalement plus coûteux. »

Un produit innovant au potentiel évident

« Stradus Infra a lancé la ligne de produits Retroflex dans le courant de l’année dernière et est convaincue du potentiel évident de ce produit innovant. Nous sommes heureux que la commune de Berlaar ait été la première à souhaiter tester le produit et suivrons avec enthousiaste son application positive dans d’autres communes », explique Sven Tilkin, Product Development Manager chez Stradus Infra.

Visionnez pour plus amples informations concernant Retroflex notre film.