Depuis le 1er janvier 2015, les villes, communes, CPAS et autres services publics ne peuvent plus utiliser de pesticides pour la lutte contre les mauvaises herbes que dans des cas limités. Au lieu de méthodes alternatives, et souvent très coûteuses, l'école du feu de Genk PLOT a sciemment opté pour le pavage résistant aux mauvaises herbes Nevergreen. 

Nécessité absolue

Les mauvaises herbes sont une cause permanente d'exaspération des gestionnaires, des concepteurs et des habitants. Outre l'image négative qu'elles dégagent, elles peuvent également provoquer des situations dangereuses et endommager le pavage. Et pour les éliminer, le trafic doit souvent être dévié, avec les nuisances que cela comporte. On comprend donc que la lutte contre les mauvaises herbes est une nécessité absolue. 

Efficace et permanent

À présent que l'utilisation des pesticides est fortement limitée, de nombreuses méthodes alternatives de lutte apparaissent. Ainsi, on peut éliminer les mauvaises herbes en brûlant, brossant ou traitant à la vapeur. Des techniques qui sont coûteuses et nécessitent beaucoup de main-d'œuvre, à répéter plusieurs fois par an. 

Prévenir plutôt que lutter

C'est la raison pour laquelle Stradus Infra a imaginé un produit efficace et permanent : le pavage résistant aux mauvaises herbes Nevergreen. Ce concept de la gamme Street Works prévient les mauvaises herbes au lieu de lutter contre celles-ci. Il s'agit d'une combinaison de pavés à joint élargi et d'un mortier de jointoiement résistant aux mauvaises herbes de qualité supérieure. Nevergreen est écologique et permet aussi de réaliser des économies sur les coûts d'entretien. Désormais, le terrain d'exercice de l'école du feu PLOT bénéficie de cette solution à long terme.